Innova Ocular - ICO Barcelona

Complications oculaires du diabète

Il existe de nombreuses affections oculaires causées par cette maladie métabolique mais heureusement, nous nous rapprochons chaque jour de la réussite ophtalmologique.

Les complications oculaires du diabète représentent un problème ophtalmologique majeur dans les pays développés. C'est la première cause de cécité chez l'adulte entre l'âge de 20 et 64 ans. 25 % des diabétiques souffrent d'une forme de rétinopathie, qui s'avère grave dans 5 % des cas.
La rétinopathie diabétique peut se manifester tant dans des cas de diabète sucré de type juvénile (type I) que de diabète de l'adulte (type II).

Plus l'évolution de la maladie est longue, plus le risque de développer une rétinopathie diabétique (RD) augmente.

Le degré de gravité de la rétinopathie diabétique dépend également de nombreux autres facteurs : type de diabète, âge du patient, contrôle métabolique, hypertension et/ou hypercholestérolémie associées.

De quelle manière l'hyperglycémie affecte-t-elle la santé oculaire ?

Le diabète, à travers des mécanismes complexes qui font encore l'objet de recherches, est à l'origine de deux principaux troubles de la circulation sanguine rétinienne.

  • D'une part, le flux sanguin diminue dans les capillaires rétiniens (ischémie capillaire), entraînant un déficit d'apport d'oxygène et de nutriments à la rétine. La rétine est, dans l'ensemble de l'organisme, l'un des tissus qui consomment le plus d'oxygène.
  • D'autre part, la fonction de barrière de ces capillaires, qui, en situation normale, permet de maintenir la rétine relativement isolée du sang, se rompt. Un déversement de plasma sanguin et de lipides se produit par conséquent dans les couches de la rétine centrale, dénommé macula (œdème maculaire).

L'ischémie capillaire rétinienne provoque l'apparition de néovaisseaux (nouveaux vaisseaux qui essayent de fournir cet oxygène manquant), lesquels entraînent deux des complications les plus graves de la rétinopathie diabétique : l'hémorragie vitréenne et le décollement de rétine par traction. Si l'ischémie atteint une certaine intensité, les néovaisseaux se développent à distance sur la surface antérieure de l'iris, ce qui peut augmenter la pression intra-oculaire (glaucome néo-vasculaire).

Types de complications oculaires du diabète :

  • cataracte
  • rétinopathie diabétique
  • glaucome néo-vasculaire
  • faiblesse de l'épithélium cornéen

Quels symptômes peuvent alerter un patient diabétique ?

La plupart des patients diabétiques ne présentent pas de perte d'acuité visuelle jusqu'à un stade très avancé du processus. C'est pourquoi une bonne vue ne signifie pas forcément l'absence d'affection. À un stade avancé de l'atteinte oculaire provoquée par le diabète, la diminution de la vision peut s'avérer irréversible ; il ne faut donc jamais attendre d'avoir atteint cette phase pour consulter un ophtalmologue.

Ce site Web utilise des cookies, lisez notre déclaration de confidentialité ici
Politique des cookies